Les temps forts de la mission

Le commissaire aux comptes articule sa mission de certification des comptes en grandes étapes, de l’acceptation de la mission à la formulation de son opinion.

Une connaissance globale de l’entité doit être acquise afin d’orienter la mission et d’appréhender les domaines et systèmes significatifs. En effet, si l’audit légal, dans ses principes et ses modalités, est gouverné par un corpus de normes de référence, le commissaire aux comptes adapte sa mission aux besoins et à l’environnement des entités dont il certifie les comptes.

Sa mission débute par une phase de prise de connaissance générale de l’entité et d’identification des risques d’anomalies significatives dans les comptes. Pour cela, il prend connaissance du secteur d’activité, de la situation économique et financière de l’entité et apprécie les risques juridiques, fiscaux… et liés à l’organisation générale.

De par la durée de son mandat – 6 exercices – l’auditeur légal acquiert une connaissance approfondie de l’activité et de l’environnement économique de l’entité qu’il contrôle.

En savoir plus

La certification des comptes et le co-commissariat

La mission du commissaire aux comptes conduit à la certification des comptes. Il s’agit d’une mission légale.
Pour délivrer sa certification, le commissaire aux comptes, après son analyse des risques d’anomalies significatives dans les comptes, détermine les vérifications qu’il doit réaliser tant au niveau des procédures de contrôle interne de l’entité qu’au niveau des comptes.

En savoir plus